Cécile BONHOMME

Jean-Félix LALANNE

Harpe et Guitare

 

La réunion d’une harpe et d’une guitare pourrait s'apparenter à un pléonasme sonore et pourtant, si leur timbre est proche, leurs tessitures très différentes permettent une combinaison de son et de couleur inégalable. Cecile Bonhomme et Jean-Felix Lalanne le savent bien! Entre la musique classique d'hier et celles d’aujourd’hui que sont les musiques de film, ils traversent
les époques et les compositeurs autour d'un répertoire aux couleurs variées et aux arrangements riches. Entre harpe classique et guitare de film ou harpe de film et guitare classique, ils nous livrent un récital exceptionnel.

Francisco TARREGA, Charles GOUNOD, Vincente BELLINI, Wolfgang Amadeus MOZART,

R.MASSENA,  Manuel de FALLA, Camille SAINT-SAENS, Jacques OFFRENBACH,

Ennio MORRICONE

Jean-Félix LALANNE naît le 8 septembre 1962, à Nice, en France, d'une mère uruguayenne d'origine libanaise et d'un père français1,2. Il commence la guitare à l'âge de onze ans et donne ses premiers concerts à douze1. À treize ans, il partage la scène avec Marcel Dadi qu'il rencontre pour la première fois à Marseille alors que Marcel venait y faire un concert. Après avoir écouté Jean-Félix dans les coulisses lui jouer ses propres morceaux à la perfection malgré son jeune âge, il le fait monter sur la scène le soir même afin que le public découvre ce jeune prodige. À quatorze ans, il obtient sa licence de concert de guitare classique et intervient comme professeur à l’Académie de Guitare de Marseille.

À dix-sept ans, il transcrit les Nocturnes, Valses et Polonaises de Chopin. Il devient arrangeur-producteur et étudie l’orchestration. À vingt ans, il compose sa première symphonie : la Symphonie romantique sera jouée par l’Orchestre Philharmonique de la RTBF lors du Festival de guitare de Liège. Suivront plusieurs autres concertos et pièces symphoniques dont certaines furent jouées dans différents festivals en Europe et aux États-Unis.

En 1986, il est nommé aux Victoires de la Musique pour la bande originale du film Le Passage avec Alain Delon, et, en 2004, avec la bande originale de Dédales de René Manzor1.

À ce jour, il a enregistré 27 albums. Sur son parcours, il croise sa guitare avec celle de John McLaughlin, Larry Coryell, Chet Atkins, Jerry Reed, ou Doc Watson entre autres.

Au fil des rencontres, il décide de créer le concert Autour de la guitare en 2000. Depuis, chaque année, il renouvelle le spectacle en invitant des personnalités du monde de la guitare ou de la chanson.

En 2005, Jean-Félix Lalanne écrit une nouvelle pièce orchestrale : La Symphonie astrale, une œuvre comprenant douze mouvements, chacun illustrant musicalement les caractères principaux des signes du zodiaque. Cette symphonie concertante s’illustre par le trio des solistes : la harpe, le piano et bien évidemment la guitare. Il la jouera lors d'une tournée en Chine avec l'Orchestre symphonique lyonnais Confluences et l'Orchestre traditionnel de Shanghai. À cette occasion, il écrit un mouvement pour le guzheng, le pipa et le erhu.

En 2010, il crée le groupe Autour de la guitare celtique, un dérivé du spectacle dont il est l’instigateur, avec Dan Ar Braz, Soïg Sibéril, Gilles Le Bigot et Gildas Arzel. En 2012, il crée une application pour tablette intitulée lalanneguitar qui reprend des vidéos de ses concerts et propose des cours de guitare allant tant pour les débutants que pour les experts, sous forme de tutoriels.

Il sort en 2013 un album de chansons françaises chantées en duo entre un(e) interprète et un(e) guitariste, d'où le nom de l'album : Une voix, une guitare. Y figurent de nombreux artistes comme Serge Lama ou Vanessa Paradis.

En septembre 2013, Jean-Félix Lalanne ouvre ses ateliers de guitare au Théâtre BO Saint-Martin.

En janvier 2017, il publie le double album Génération Guitare sous le label Sony Music.

                       https://jeanfelixlalanne.com/

"La musique classique a besoin de personnages qui décloisonnent les genres, qui « sortent du

cadre » pour revitaliser ce secteur trop souvent sanctuarisé".

Cécile BONHOMME, harpiste, est un des symboles de cette modernité. On la retrouve partout :

festivals classiques, concerts de variété, enseignements…Elle n’arrête pas d’innover.

Cécile Bonhomme a étudié au conservatoire de Nice. En 1996, elle remporte le 1er prix de harpe, les prix de Musique de chambre et de Formation musicale ainsi que son baccalauréat littéraire avec mention.

Sa participation est appréciée dans de nombreux festivals, en France comme à l’étranger, ainsi que de prestigieux événements comme l’intronisation puis le mariage de SAS le prince Albert II de Monaco.

Né de son désir de mélanger les styles musicaux, elle crée l’ensemble « Harpsody Orchestra » qui rencontre un franc succès depuis sa création en 2015.

Elle a déjà enregistré trois albums avec le label Harpsody Records et participe à de nombreuses séances d’enregistrement (notamment avec Lara Fabian, Roberto Alagna…).

On la retrouve également sur scène en duo avec le célèbre guitariste Jean Felix Lalanne, leur CD devrait sortir à l’été 2021.

Également titulaire du DE de professeur de harpe, Cécile transmet sa passion au conservatoire de Cagnes sur mer et lors de master class.